Observations en date du 23 février 2014

 

 

Accueil

 

Blog sur les observations

et photographies

 

Blog d’actualités

 

Livre d'Or du site

 

Contact

 

Sites amis

 

Informations légales

Localisation : Champ du feu (altitude de 1 000 mètres environ)

 

Afin d'essayer d'améliorer mon image de Jupiter (cf. compte rendu de l'observation précédente), j'ai profité en date du 23 février 2014 d'un embellissement du temps pour aller eu Champ du feu et prendre de nouveaux clichés.

 

Benoît Z. et Benoît K. de la SAFGA m'ont accompagné.

 

Malheureusement, en montant mon télescope je me suis aperçu que j'avais oublié le principal à savoir mon chercheur, ce qui m'aurait conduit à errer en aveugle dans l'immensité de la voûte céleste. Du moins avec le fort grossissement requis pour Jupiter (oculaire de 5 mm me concernant).

 

Ecoeuré, je me voyais déjà en train de démonter mon télescope.

 

J'ai finalement dû mon salut à un ami de Benoît Z. (Frédéric) que je ne connaissais pas mais qui - par chance - s'est installé à côté de mon emplacement et disposait exactement du même matériel que le mien, de sorte que j'ai pu lui emprunter son chercheur quelques minutes le temps de pointer Jupiter.

 

A noter que ce soir-là nous n'étions pas plus de cinq astronomes au Champ du feu et que le hasard a donc bien fait les choses...

 

La nouvelle photographie de Jupiter ci-dessous est issue d'une vidéo prise lors de cette séance d'observation, avec un appareil photo reflex numérique.

 

 

Il s'agit d'un compositage de 500 images à 1600 iso.

 

Le résultant est meilleur que celui obtenu la fois précédente mais n'est toujours pas satisfaisant.

 

En effet, après différents essais il s'avère qu'au-delà d'un compositage de 50 images l'amélioration de l'information n'était quasiment plus perceptible ce qui me conduit à penser que la mise au point n'était - à la base - pas parfaite contrairement à ce que j'avais cru voir sur l'écran de prévisualisation de mon APN.

 

J'ai également pris ce cliché brut surexposé de manière à faire mieux apparaître les satellites de Jupiter :

 

 

Avant de quitter le Champ du Feu et compte tenu de la belle transparence du ciel, j'ai enfin pris quelques clichés de la Nébuleuse d'Orion (l'une des plus faciles à repérer sans... chercheur...)

 

L'image ci-dessous est issue d'un compositage de 4 photographies de 15 secondes avec une sensibilité de 1600 iso.

 

 

Les couleurs, la saturation et le contraste n'ont pas été modifiés afin de ne pas dénaturer la nébuleuse (il n'est toutefois pas exclu que je procède à un nouveau traitement à cet égard).

 

Les poses plus longues révélaient mieux la "chevelure" de la nébuleuse mais avaient pour effet d'entraîner une forte saturation du coeur et de donner un aspect trop "boudiné" aux étoiles lumineuses.

 

Entre la belle chevelure, la saturation du coeur et l'aspect boudiné des étoiles il m'a fallu choisir.

 

J'ai donc opté pour ces poses de 15 secondes.

 

Juste avant d'interrompre ma séance d'observation, j'ai également essayé d'observer les nébuleuses B33 et IC 434 composant la fameuse "tête de cheval".

 

Pour une raison que je ne m'expliquais alors pas (mais que j'ai comprise par la suite en démontant mon télescope), je ne parvenais plus à distinguer ces nébuleuses et les étoiles situées à proximité, telle Alnitak - Zêta Orionis, apparaissaient telles de petits points diffus en dépit de leur éclat habituel. 

 

Il s'est avéré au démontage du télescope que le miroir primaire avait fini par prendre le givre lié à l'humidité et au froid qui régnaient au Champ du feu ce soir-là, d'où la dégradation de la netteté.

 

IC 434 attendra.