Observations en date du 20 août 2017

 

 

Accueil

 

Blog sur les observations

et photographies

 

Blog d’actualités

 

Livre d'Or du site

 

Contact

 

Sites amis

 

Informations légales

Voici quelques acquisitions de spectres en basse résolution (c’est-à-dire avec un réseau de 100 traits/mm) réalisées au Champ du feu avec Célia, un autre membre de la SAFGA.

 

Vous trouverez ci-dessous les spectres de Véga, de Deneb, d’Altaïr (triangle d’été) et d’Algol :

 

Vous observerez, notamment sur le spectre de Véga, les raies d'absorption caractéristiques dites de Balmer (hydrogène) à 4101,74, 4340,47, 4861,33 et 6562,81 A°) :

 

Véga (type A) :

 

 

Deneb :

 

 

Altaïr :

 

 

Algol :

 

 

Pour d'autres étoiles plus "froides", telles Arcturus et Capella, la caméra ne semble pas avoir enregistré les longueurs d'ondes proches de 400 nm.

 

Ce problème est probablement dû à un phénomène d’extinction atmosphérique, ces deux étoiles étant alors basses sur l’horizon.

 

Ces spectres seront refaits dans de meilleures conditions (lorsque les étoiles seront plus hautes) :

 

Tout d’abord Arcturus (type K), avec la raie d’absorption très marquée du dioxygène atmosphérique (bande A) et certaines raies - plus discrètes - propres à l’étoile et liées notamment aux métaux :

 

 

Capella, de type G (idem observation précédente) :

 

 

Vous trouverez également ci-dessous un spectre de l’étoile YCVn (type MIII), acquis lorsque cette étoile était juste au-dessus de l’horizon…

 

Sur ce spectre réalisé via caméra astronomique, on s'aperçoit qu'YCVn brille principalement au-delà de 780 nm soit au-delà de la lumière visible, ce que l'appareil photo même refiltré ne permettait pas de mettre en évidence (le filtre de l’appareil photo étant précisément conçu pour couper les proches IR).

 

Ce spectre réalisé alors que l’étoile était très basse comporte des incohérences surtout au niveau des longueurs d’onde dans le bleu :

 

 

A comparer avec le spectre d’YCVn ci-dessous réalisé plus tôt dans l’année avec appareil photo mais dans de meilleures conditions (étoile plus haute). Ce spectre présente en effet quant à lui une cohérence dans les longueurs d’ondes du bleu mais ne retranscrit pas le proche IR (l’appareil photo n’y étant pas sensible) :

 

 

P.S. : tous les spectres sont calibrés en longueurs d'ondes ; ils sont également retraités de manière à compenser le temps de réponse du capteur, sauf pour le spectre d'Ycvn réalisé le 20 août 2017 au Champ du feu et qui sera refait dans de meilleures conditions (c’est-à-dire au printemps 2018 lorsque l’étoile sera haute).