Observations en date du 18 septembre 2020

 

NGC 205, NGC 206, M31 et NGC 891

 

 

Accueil

 

Observations

et photographies

 

Spectroscopie

 

Actualités

 

Livre d'Or du site

 

Contact

 

Sites amis

 

Informations légales

 

Je vous prie de bien vouloir trouver ci-dessous différentes images d’objets célestes localisés au sein de la constellation d’Andromède.

 

Ces images ont été acquises au Champ du feu au cours de la - très belle - nuit du 18 au 19 septembre 2020.

 

Le dispositif utilisé est le suivant : télescope Newton T200/1000 mm et Canon Eos Ra. Le compositage a été réalisé au moyen du logiciel SIRIL.

 

Tout d’abord voici une image de la galaxie elliptique NGC 205, laquelle présente la particularité de comporter des étoiles bleutées d’apparence jeune et des nuages sombres de poussières au sein desquels se forment de nouvelles étoiles. L’on est donc bien loin de l’archétype de la galaxie elliptique telle qu’on se l’imagine, c’est-à-dire une galaxie moribonde, ne comportant que de vielles étoiles et sans gaz.

 

Contre toute attente, les nébuleuses sombres de NGC 205 sont bien perceptibles sur l’image. Si l’on se représente un cadran horaire au centre de la galaxie indiquant l’heure de 10 H 30, l’un des nuages sombres se situe au bout de l’aiguille pointant vers 10 H tandis que l’autre se situe au bout de l’aiguille pointant vers 30 minutes.

 

 

La promenade au sein de la constellation d’Andromède se poursuit avec l’objet NGC 206. Il s’agit d’un amas ouvert d’étoiles bleues que l’on peut percevoir au centre de l’image ci-dessous. Les étoiles de cet amas apparaissent tels de petits grumeaux mais il convient de garder à l’esprit que l’amas n’est pas situé au sein de la Voie Lactée (à l’instar de tous les amas que nous observons habituellement) mais bien plus loin, à 2,5 millions d’années-lumière environ à savoir au sein de la galaxie M31.

 

 

S’agissant de la galaxie M31, je vous prie de bien vouloir trouver ci-dessous un crop où l’on voit la matière (poussières et hydrogène) s’enrouler autour du cœur. Des étoiles appartenant à M31 sont visibles en plus de celles appartenant à notre Voie Lactée.

 

 

Voici ci-dessous une autre image de la reine des galaxies, cette fois-ci en plein format. J’ai fait le choix d’opter pour un traitement doux, proche de l’impression visuelle et non pas pour un traitement type pretty picture "flashy" (style bonbon multicolore saturé et surexposé) qui aurait en effet altéré la finesse des détails :

 

 

Ceux qui sont intéressés pourraient partir à la chasse aux amas globulaires de M31.

 

L’ensemble des images ci-dessus sont issues de 229 poses de 30 secondes avec une sensibilité de 800 iso.

 

A noter que plus de 500 poses avaient été prises mais la plupart (toutes celles du début de nuit - ayant commencé à imager tôt vers 21 H 30 -) ont dû être jetées pour cause de vent trop fort.

 

Ne voulant pas susciter de jalousie parmi les galaxies d’Andromède, je termine enfin par la petite galaxie dénommée NGC 891, visible sur la tranche et de magnitude 10,81.

 

NGC 891 a été découverte par la sœur de HERSCHEL, prénommée Caroline.

 

Cette dernière image a été acquise au moyen de seulement 45 poses de 60 secondes à 800 iso, réalisées en fin de nuit et c’est la tombée totale du vent à ce moment-là qui m’a incité à l’imager car j’hésitais alors à ranger mon matériel et à rentrer sur Strasbourg.

 

 

L’image marquante de cette nuit aura toutefois été celle - purement visuelle - de la planète Mars, observée grâce au télescope T600 de la SAFGA manœuvré et réglé par l’ami Bernard E. Le ciel particulièrement stable montrait à l’oculaire une image quasi fixe de Mars et au T600 la planète semblait alors aussi détaillée que ce que l’on peut en voir sur les photographies.

 

POSTER UN COMMENTAIRE