Observations en dates des 5 et 6 mai 2018

 

 

Accueil

 

Blog sur les observations

et photographies

 

Blog d’actualités

 

Livre d'Or du site

 

Contact

 

Sites amis

 

Informations légales

Je vous prie de bien vouloir trouver ci-dessous un retour au sujet de la nuit du 5 au 6 mai à Cosswiller.

 

La météo était clémente : pas de nuage, grande douceur et surtout quasi absence de vent ce qui était totalement inattendu.

 

Nous étions trois à nous consacrer à des objets divers et variés (amas globulaire M3; galaxie NGC 4631 ; spectroscopie ; Jupiter etc) et à nous régaler en parcourant le ciel à l'œil nu ou au travers de jumelles.

 

Le clou du spectacle a été l'observation d'un bolide, pas le plus impressionnant que j'ai pu voir (le plus impressionnant était tombé il y a deux ans environ, lors des Taurides) mais assurément - et de loin - le plus beau.

 

Celui-ci est tombé en direction de l'Est / Nord-Est par rapport à notre position, à une vitesse apparente qui n'était pas trop importante et qui a permis de le contempler dans toute sa majestuosité.

 

Il a laissé un panache de couleurs très vives, verte, or, orange, et semble s'être - en partie - fragmenté dans sa course finale en laissant échapper derrière lui de magnifiques gerbes colorées secondaires.

 

Si une photo brute de lui avait pu être prise, sans doute aurait-on pensé à sa diffusion que la saturation des couleurs a été artificiellement augmentée par le photographe.

 

Une autre personne présente ce soir-là a trouvé la meilleure formule pour le décrire : "on aurait dit un feu d'artifice".

 

Puis nous avons assisté à un splendide lever de Lune au-dessus de la crête d’une colline située à l'Est de notre position.

 

 Au cours de la nuit, il y avait un transit intéressant du satellite Europe devant Jupiter.

 

 J'ai voulu en réaliser quelques images via une caméra.

 

 Vous trouverez ci-dessous :

 

ü  une image du transit d’Europe issue d'une vidéo prise en RGB 24 avec un gain à 135,

 

ü  puis une animation GIF du transit d'Europe sur un temps de pose global de 20 minutes, issue de vidéos prises en RAW 16 avec un gain élevé,

 

http://astro.julienquirin.fr/gif_transit_europe_jupiter.gif

 

Vous remarquerez l'ombre d'Europe (éclipse) sur le disque jovien (quant au satellite Europe stricto sensu, il se confond presque tel un caméléon avec la couleur de la bande nuageuse de Jupiter qu'il surplombe.

 

A noter que la turbulence était très forte (les étoiles même situées haut dans le ciel scintillaient) mais il n'y avait quasiment pas de vent.

 

Jupiter était basse et atteignait - au plus - 25° d'élévation.

 

Aucun correcteur de dispersion atmosphérique n'a été utilisé.