Observations en date du 12 novembre 2011

 

 

Accueil

 

Blog sur les observations

et photographies

 

Blog d’actualités

 

Livre d'Or du site

 

Contact

 

Sites amis

 

Informations légales

 

Observations en date du 12 novembre 2011.

 

Localisation : Champ du feu (altitude environ 1 000 m).

 

Dispositif : télescope Newton 130mm/650mm + compact numérique + adaptateur universel + oculaire

 

Photographies de la Lune

(temps de pose respectifs de 1/250 seconde à 80 iso ; 1/80 seconde à 80 iso ; 1/50 seconde à iso 200 ; 1/160 seconde à iso 80) :

 

 

Mer des crises :

 

 

Cratère Tycho :

 

 

La Lune est fascinante. Bien qu'elle soit l'astre le plus proche de la Terre, on ne connait toujours pas réellement les circonstances de sa naissance. La théorie de la collision entre la Terre et un corps de la taille de Mars qui aurait formé la Lune est aujourd'hui remise en cause.  En effet, le manteau de la Lune contiendrait une proportion d'eau importante incompatible avec cette théorie. Un beau pied de nez à notre connaissance…. [Addendum du 10/11/2012 : une récente étude de la composition isotopique du zinc contenu dans des échantillons lunaires accréditerait la thèse de l’impacteur géant cf. lien. Ceci étant, cette variation isotopique pourrait également s’expliquer par d’autres phénomènes. Le débat reste ouvert]

 

Jupiter et quatre de ses satellites. Malheureusement, le compact numérique utilisé ne permet pas de restituer les couleurs de son atmosphère en raison de l'impossibilité de paramétrer le temps de pose trop long (une demi seconde à 80 iso) et de la mauvaise évaluation de la balance des couleurs :

 

Planète la plus grande du système solaire, Jupiter est composée essentiellement d'hydrogène et accessoirement d'hélium, de méthane et d'ammoniac. Elle n'est pas dotée d'une surface solide (gaz puis liquide) et produit deux fois plus de chaleur qu'elle n'en reçoit du Soleil. A bien des égards, Jupiter pourrait être comparée à une "proto étoile" trop peu massive pour que les réactions nucléaires (liées à la fusion de l'hydrogène) puissent s'amorcer.

 

Les satellites de Jupiter constituent des petits mondes très singuliers. Parmi eux, Io est un astre littéralement écartelé (par les forces de marée exercées par sa planète géante) et est en proie à un volcanisme très intense. Europe, quant à elle, contiendrait sous sa surface de glace un océan d'eau liquide intriguant les exobiologistes (de même qu'Encelade et Titan, deux satellites de Saturne).